Les Fééries du bocage: les 1er et 2 Juin 2019 dans le village de Dormelles. Une jolie fête à la fois très artistique et très champêtre…

Je viens de passer une journée très agréable à la huitième édition des « Fééries du Bocage »,  le festival du merveilleux et de la Fantasy, dont le thème cette année était « Les forêts enchantées ».

Le festival avait lieu à Dormelles, un ravissant petit village de Seine et Marne, à une vingtaine de kilomètres au sud de Fontainebleau. Plus petit que certaines autres manifestations du même style en nombre d’artisans, les fééries du Bocage proposaient par contre davantage de rencontres avec des auteurs et illustrateurs inspirés par l’univers féérique et fantasy. Il y avait donc le marché féérique en plein air (la journée a été magnifique), les déambulations de personnages féériques et d’échassiers,

 

des conteurs, des conférences très intéressantes, des musiciens et surtout la présence et les dédicaces d’auteurs et d’illustrateurs particulièrement talentueux. J’ai surtout remarqué l’univers de:

-Jim Colorex, dont j’ai particulièrement aimé le travail…(site Jim Colorex).     Il y a également beaucoup de photos de ses dessins sur de nombreux sites et sur pinterest…                                             Ce passionné de contes et de légendes imaginaires, amoureux de la nature, tente de nous faire partager son univers à travers ses  peintures mais aussi ses textes, ses histoires… Je suis repartie avec deux de ses livres: Aquafaë (sur les sirènes et autres filles de l’onde) et Forestys (témoignage d’une sorcière sur son vécu au sein d’une antique forêt).Il participe à de nombreuses manifestations de ce style, surtout en Bretagne et autour de Brocéliande.

Sans-titre1-600x504

Ci-dessus, « La fée verte » une de ses illustrations…Ma préférée, je crois….

et quelques autres…

Résultat de recherche d'images pour "images jim colorex"Résultat de recherche d'images pour "jim colorex art"Résultat de recherche d'images pour "jim colorex art"

 

index

Marine Tumelaire: jeune artiste-aquarelliste et son livre « Voyage en terre sombre ».

Il s’agit du journal de Mallory Armand (le personnage qu’elle a créé), jeune voyageuse et aventurière du 19ème siècle, peintre naturaliste, cryptozoologue et éthologiste qui entreprend un voyage  en terres sombres… Le tout magnifiquement illustré…

 

Charline: A découvrir sur son site

(le monde féérique de Charline).et ses livres co-créés avec son amie Evelyne: « Le petit marchand de sable », « Fabulines enchantées » et « Faun »…

 

Je me suis également procuré quelques reproductions des œuvres de Ixel… Voici une courte présentation de l’artiste sur le  site le dormantastique

Résultat de recherche d'images pour "ixel illustrateur"

J’ai trouvé tous ces artistes non seulement talentueux, mais très accueillants et chaleureux, apparemment ravis d’échanger avec les visiteurs. Discuter avec eux a été très agréable et enrichissant.

Je ne veux pas oublier un autre artiste dont j’ai beaucoup aimé les créations (collages sur boites en bois, petits meubles, faux livres reliés… à partie de ses dessins, réinterprétations personnelles de personnages de contes de fées connus et populaires, Pierron le hobbit…

(présentation du gentil pierron le hobbit…)

A noter quand même parmi les artisans, une créatrice de très jolis bijoux représentant des ailes de fées aux couleurs subtiles absolument ravissants. Sa fée rêvée…(ici) 

Et j’ai bien aimé aussi « The Bizarre Shop«  , la boutique d’une jeune créatrice d’accessoires et de bijoux ésotériques, qui a également créé un blog sur l’univers de bizarre… que je trouve très bien fait…

Enfin, j’ai assisté à deux conférences intéressantes.

La première par Emeline et Eric Bénard sur les êtres de la nature (lien vers leur site aimer le vivant). Là, on peut ne pas adhérer… Mais leur vision est intéressante et surtout leur façon très joyeuse et décontractée de parler de la présence des êtres de la nature à nos côtés pour nous aider dans notre vie est particulièrement réjouissante et réconfortante, alors… Pourquoi ne pas essayer d’entrer en contact?… En tous cas, moi, j’ai très envie d’y croire, bien-sûr… Il parait qu’hier, un gentil dragon m’accompagnait…

La deuxième conférence portait sur l’énergie des arbres. Elle était présentée par Patrice Bouchardon qui a, entre autres, écrit les livres « l’énergie des arbres » et « A la rencontre des arbres, je me suis rencontrée », que j’ai lu récemment et qui m’a donné envie de suivre un de ses stages destinés à enseigner le moyen d’entrer en contact avec les arbres….  (interview Btlv « les arbres parlent »)

Une très belle journée, donc, riche de rencontres avec des artistes talentueux doublés de personnes charmantes et passionnantes…

 

 

Rencontrer les fées

Les fées existent. Tout comme leurs représentants, gnomes, elfes et ondines…

Beaucoup de savants, d’intellectuels, de scientifiques et de mystiques affirment avoir été en contact avec les fées, ou du moins s’être sentis guidés par les fées, à certains moments cruciaux de leurs vies. C’est le cas de Conan Doyle (auteur de sherlock Holmes), de Lord Dowding, chef d’état major de la Royale Air Force, des frères Grimm et de Christian Andersen qui, dans leurs contes, décrivent les fées qu’ils prétendent avoir eux-mêmes rencontrées. C’est aussi ce qu’affirme Evans Wentz, chercheur scientifique et écrivain qui affirme très sérieusement que » le pays des fées est situé dans un espace au sein duquel se trouve ce que nous appelons le monde réel (ou réalité) ». Antonio Gaudi, le fameux bâtisseur de la cathédrale de Barcelone a toujours avoué avoir été guidé par les fées dans la construction de ses ouvrages.

Je viens de lire le livre de Haziel : « fées- rencontre avec la nature vivante (vous pouvez lire mon article sur cet ouvrage dans ma rubrique conseils de lectures merveilleuses et enthousiasmantes…)

Dans ce livre, l’auteur nous offre sa vision étonnante de ce que le contact avec les fées peut apporter dans nos vies et nous donne des conseils simples et clairs sur ce qu’il faut faire pour les rencontrer.

Lorsque nous sommes perdus et que nous ne savons plus quel chemin choisir parmi tous ceux qui s’offrent à nous dans les méandres de nos vies parfois tumultueuses, lorsque nous avons perdu la confiance en la logique rationnelle, lorsqu’on ne sait plus très bien que faire pour réussir et qu’on ne distingue plus très bien ce qui est bon de ce qui est mauvais, pour nous et pour les autres, alors il faut partir de la ville dès que l’occasion se présente et renouer avec la nature vivante afin d’entrer en contact avec les fées. Communiquer avec les fées nous fait prendre conscience de notre entière appartenance au grand tout de l’univers… Pénétrer au sein d’une forêt, réelle ou imaginaire, sentir l’âme simple et ingénue des arbres; s’asseoir au bord de la mer, discuter avec les sirènes ondulant sous l’onde salée; s’asseoir sur le bord d’une rivière et sourire aux grenouilles espiègles…. Tout comme les humains, les éléments de la nature ont leurs luttes et leurs victoires.

D’après Haziel, le secret pour rencontrer des fées et des elfes consiste surtout à toujours tenir en éveil notre sens de la vue. REGARDER… Regarder partout autour de soi lorsqu’on se promène, mais sans empressement démesuré. Non, juste regarder calmement, attentivement, un peu comme le ferait un peintre qui observe un paysage avant de le peindre… Si vous observez la nature avec ce regard là, tout peut arriver. Cet état d’émerveillement intérieur incitera les fées à se manifester à votre vue et à accéder à vos souhaits les plus poétiques et les plus fantasques…