« Comme par magie »… Un livre de Elizabeth Gilbert qui nous invite à découvrir les trésors cachés qui sommeillent en chacun de nous.

Elizabeth Gilbert est une ancienne journaliste américaine. Elle a acquit une notoriété internationale avec son roman autobiographique « Mange, prie, aime » adapté au cinéma avec succès en 2010.

1274653448Dans son livre « Comme par magie », elle nous fait partager sa sagesse et son point de vue unique sur un sujet qui me tient à cœur: la créativité. Elizabeth Gilbert est convaincue que nous sommes tous les « dépositaires vivants de trésors enfouis, de pépites singulières », que l’univers enfouit profondément en chacun de nous, attendant de voir si nous seront capables de les découvrir par nous-mêmes. Selon elle, le courage de se lancer dans cette quête de nos pépites est ce qui distingue une vie banale d’une existence créative et enchantée…

Lorsqu’elle parle d’existence créative, elle ne veut pas nécessairement dire qu’il faut mener une vie exclusivement consacrée à l’art. Elle parle de mener, d’une manière plus générale, une vie gouvernée davantage par la curiosité que par la peur, et ce, dans tous les aspects de nos vies, quelles que soient nos activités, nos passions. Lire la suite

Le sage dans le coeur: Un stage de « Journal créatif » animé par Anne-marie Jobin, au coeur de l’Ardèche.

En cette fin de Juin caniculaire, je me suis rendue aux « jardins intérieurs », une calme résidence au bord de l’Ardèche, tout près de Aubenas, pour suivre ce stage de journal créatif, animé par la créatrice de l’école Le jet d’Ancre  au Québec: Anne-Marie Jobin

Plus habituée à la pratique du « Art journaling » (ou journal d’artiste), et à la tenue de carnets créatifs, de carnets de voyages, etc…, dont le but est de créer des pages visuellement esthétiques et artistiques, j’étais justement curieuse de tester moi-même la différence entre les deux pratiques.

51yw-jlZltL._SX258_BO1,204,203,200_

Le nouveau journal créatif de Anne-Marie Jobinntrer une légende

« Le journal créatif est un outil d’exploration de soi qui allie avec originalité les techniques de l’écriture créative, du dessin et du collage. »* Jusque là, je ne voyais donc pas trop de différence avec les pratiques que je connaissais.Voici d’ailleurs (ici) un lien vers la page d’accueil de l’école « le jet d’Ancre », pour vous permettre de mieux appréhender en quoi consiste précisément le journal créatif…(avec notamment la présentation du livre d’Anne-Marie, « le nouveau journal créatif », aux éditions Le Jour).

Mais au fil de ce stage vraiment intéressant et riche en émotions de toutes sortes, au sein d’un groupe de femmes très différentes mais toutes bienveillantes, j’ai peu à peu identifié la différence essentielle: le journal créatif PEUT être artistique, mais pas nécessairement. J’ai également trouvé que la partie introspection prenait davantage de place que la recherche de l’esthétique. Donc, une méthode sans doute plus « thérapeutique » qu’artistique.

Pour Anne-Marie Jobin, « l’approche spontanée est l’approche de base du journal créatif. Pour que les effets bénéfiques de la pratique du journal créatif se fassent sentir, il est essentiel de travailler de façon libre et dégagée, sans jugement sur ce qui apparait sur la page. Plus votre expression sera spontanée, plus le matériel inconscient, intuitif et imaginaire aura de chance d’émerger et de révéler ses mystères et de vous guider dans votre vie »*. Il ne faut donc pas juger ce qui émerge de vos pages, mais accueillir ses créations avec curiosité et ouverture. C’est aussi une autre différence avec le journal d’artiste. Le journal créatif n’est pas destiné à être montré. C’est un outil personnel; on peut choisir de ne jamais le montrer. Et cette différence permet sans doute une plus grande liberté d’expression.

« Savoir jouer est l’un des ingrédients essentiels de l’approche spontanée. Faire les choses de manière inhabituelles, se mettre dans la peau de l’enfant créateur ou du fou, faire des collages surréalistes et utiliser sa main non dominante… et surtout, surtout, ne pas se prendre au sérieux »*.

C’est pourquoi la méthode d’Anne-Marie Jobin se base sur de nombreux exercices ludiques d’écriture, de collage et de dessin, qu’elle propose dans ses stages mais aussi dans son livre « le Nouveau journal créatif », qui est vraiment l’ouvrage indispensable pour découvrir cette pratique et ses bienfaits. Tout y est parfaitement expliqué, argumenté. C’est un livre passionnant auquel on peut se référer encore et encore, même si d’autres livres ont suivi celui-ci, c’est l’ouvrage de référence de toute la méthode du journal créatif.  cette vidéo d’Anne-Marie Jobin (sur you tube) vous permettra d’avoir une présentation plus vivante…

Voici deux extraits du livre qui me touchent particulièrement:

-« Donnez-vous du temps en solitaire. Prenez soin de vous et entourez-vous de gens qui sont bons pour vous. C’est votre façon de vous donner eau et lumière, de prendre soin de la vie qui vous est prêtée »* (J’adore cette phrase d’Anne-Marie!)

-« Le simple fait d’utiliser l’art de façon spontanée stimulera votre énergie de vie […]. Rappelez-vous que la créativité est un processus naturel qui est un lien direct avec votre vitalité. Savoir jouer, travailler spontanément et accueillir ce qui vient sans jugement sont les 3 éléments essentiels à la pratique du « journal créatif »*. (Tout est résumé dans cette phrase, non?)

J’ai surtout été ravie de rencontrer Anne-Marie Jobin, que je rêvais de rencontrer depuis l’achat de son tout premier livre dans une librairie de Montréal, il y a presque 20 ans et grâce auquel j’ai découvert avec curiosité et enthousiasme les débuts de cette pratique. Je n’ai pas été déçue par cette rencontre. Une adorable personne, simple, attachante, extrêmement bienveillante, patiente et tellement compétente…

Je suis déjà impatiente de la retrouver pour un autre stage…

*extraits tirés du livre de Anne-Marie Jobin: « Le nouveau journal créatif » aux éditions Le Jour.

 

 

Salon Créations et savoir-faire en Mars 2019: rencontre avec Ina Georgeta Statescu, artiste brodeuse…

Le salon « créations et savoir-faire » de Paris, est toujours une véritable fête pour toutes les personnes créatives, qui y viennent découvrir toutes sortes de nouvelles techniques, de nouveaux produits et faire le plein de bonnes idées inspirantes…

J’y ai trouvé des choses vraiment intéressantes, notamment les tissus absolument uniques et magnifiques de la petite boutique d’odile bailloeul , créatrice de textiles imprimés auxquels je ne peux jamais résister…

Cette année, j’ai été particulièrement séduite par les artistes qui étaient exposés dans le cadre le l’exposition d’art textile. Il y avait notamment « le Patch », un immense patchwork collaboratif et intergénérationnel constitué de 1300 pièces de 20cmx20cm , une création magnifique par sa taille, par sa variété culturelle et ses couleurs. Une belle oeuvre collective…

 

°°°

… Mais j’ai surtout découvert les travaux magnifiques de Ina Georgeta Statescu, une artiste passionnée depuis sa plus tendre enfance par les tissus chatoyants , les fils colorés, les belles broderies  fines. Un petit tour sur le site de Ina vous renseignera sur son parcours et vous permettra de voir quelques photos de ses œuvres merveilleuses et toujours très poétiques. Sa maîtrise de la broderie, de l’appliqué et autres techniques textiles,  lui permettent de créer des paysages peuplés d’arbres, d’oiseaux, d’insectes, de fleurs et de fruits, tout en transparence et dans des couleurs lumineuses. Vous trouverez également sur son site une liste de ses expositions à venir dans toute la France. A ne pas rater***…

 

Les extraordinaires stages de Catherine Mazarguil à l’atelier du Laurier Rouge

Je suis actuellemement en formation à l’atelier du Laurier rouge. (Aller voir le très beau site de l’atelier en cliquant sur cette image:)

J’ai découvert un jour ce site en surfant sur Internet à la recherche d’un endroit où effectuer un stage pour stimuler ma créativité artistique, si possible à la campagne, pour bénéficier en même temps des bienfaits du contact avec la nature…

Le site de l’atelier du Laurier Rouge est très bien fait et les stages y sont très attirants. Les journées sont ponctuées de séances de Yoga Nidra et je voulais justement découvrir le Yoga depuis longtemps. Je n’ai donc pas hésité longtemps à m’inscrire…

Mon premier stage était intitulé « Collage et auto-louange ». Un titre intriguant pour la novice que j’étais. Je savais juste que j’aimais utiliser les collages dans mes créations.

Je n’ai pas été déçue…

Il est difficile de faire partager son vécu de ces stages originaux et uniques en leur genre. C’est vraiment une expérience qu’il faut vivre par soi-même pour se rendre compte. La démarche de l’inscription doit être personnelle (même si je vous conseille vivement d’essayer!…), mais il est indéniable que ces moments apportent à chaque fois des découvertes différentes et des enseignements toujours extrêmement enrichissants. L’atelier est magnifique, grand et lumineux. On y rencontre très souvent de belles personnes qui deviennent vite des fidèles de ces « retraites créatives et spirituelles ». Je suis personnellement convaincue que la création artistique est une activité spirituelle. J’ai donc trouvé en ce lieu unique un enseignement d’une grande richesse à tous points de vue.. Catherine Mazarguil nous fait part de ses connaissances techniques, de ses convictions spirituelles mais en nous incitant toujours à faire l’expérience des choses par nous mêmes, et à partir à la découverte de ce qui fonctionne  pour chacun d’entre nous, personnellement.

Depuis, je me suis inscrite à son module de formation « techniques d’animation » en suivant les 5 stages requis: « Le livre de mes rêves » (créations dans un format que j’affectionne particulièrement, plus proche du cahier d’artiste), « La puissance des couleurs », « Auto-portrait de mon âme »(un de mes préférés), et « Mandala et relaxation ».

On peut aller jusqu’à dire que ces stages sont addictifs…  Car dans ce lieu très particulier et plein de bonnes ondes qu’a su créer Catherine Mazarguil,  je sais d’avance que je vais à chaque fois vivre des moments magiques et bienfaisants. En immersion totale au sein d’une nature environnante magnifique.

Pinterest: Une source d’inspirations visuelles inépuisable pour les âmes d’artistes

Connaissez-vous Pinterest?  J’imagine  que votre réponse est oui, bien-sûr… Si cependant, ce n’était pas le cas, cliquez sur ce lien ( mes sources d’inspiration sur Pinterest) . Vous arriverez directement sur mon tableau personnel « mes sources d’inspiration » sur Pinterest.

Victor Nizovtsev

Un de mes tableaux préférés de Victor Nizotzev

 Ensuite, à partir de là, vous pourrez naviguer sur d’autres tableaux, au gré de vos envies, de vos gouts personnels pour découvrir des images extraordinaires venant du monde entier et sur tous les thèmes possibles et imaginables. C’est une promenade esthétique qui peut vous entrainer dans des univers extraordinaires avec la possibilité, par l’intermédiaire des images, de trouver toujours plus de nouveaux sites à explorer.
C’est un peu l’équivalent visuel de ce qu’est Youtube pour les oreilles… Vous pouvez surfer des heures dans l’univers du merveilleux et du fantastique… Bon voyage…

présentation officielle de mon lapin d’Alice…

Une petite photo en avant-première de mon lapin blanc d’Alice au pays des merveilles… un peu chevelu… Mais tellement mignon, non?

Dans le cadre de mes cours de mixed-media à l’académie Cultura de Sainte Geneviève des Bois, Patricia, notre artiste-animatrice nous a proposé, pour l’exposition de fin d’année, de nous lancer dans des créations variées sur le thème des contes de fées? Mais  TOUT DOIT ETRE EN PAPIER. (le corps, les vêtements, les accessoires… et même les poils!)… Lire la suite