« Sagesse et spiritualité pour les nuls »… Le livre qui m’accompagne dans cette étrange période de confinement: (Non, non, ne souriez pas: ce livre est très enrichissant…)

« Sagesse et spiritualité pour les nuls »… Le livre qui m’accompagne dans cette étrange période de confinement: (Non, non, ne souriez pas: ce livre est très enrichissant…)

La collection « …pour les nuls » et l’utilisation d’une certaine « vulgarisation » pour rendre toutes sortes d’enseignements abordables au plus grand nombre n’a pas une très bonne réputation… Surtout au sein d’une certaine élite intellectuelle… Et pourtant…

Il y a quelques années, déstabilisée par ce changement qu’a représenté l’arrêt d’une vie professionnelle riche d’expériences merveilleuses de toutes sortes, mais vécues à un rythme démentiel, j’ai éprouvé le besoin de ralentir, et de partir en quête d’une dimension un peu plus « spirituelle »dans ma manière d’appréhender la vie… Bien-sûr, j’avais déjà lu des quantités de livres sur la spiritualité, mais justement, je me perdais un peu dans toutes ces lectures, ces idées, ces philosophies, ces textes à connotation religieuse, dont certains me laissaient dubitative et dont les théories m’apportaient finalement de plus en plus de doutes et de questionnements.

Et puis j’ai trouvé ce livre dans les rayons d’une librairie: « Sagesse et spiritualité pour les nuls », écrit par Sharon Janis.

Bien-sûr, comme tout le monde, je connaissais cette collection… Qui n’a pas eu un jour un de ces livres dans sa bibliothèque? Il en existe sur TOUS les sujets!… Alors pourquoi pas la sagesse? J’avais besoin, à ce stade, d’une vue d’ensemble de tous ces concepts spirituels pour faire le tri entre les idées qui m’attiraient sur le sujet, et celles, au contraire, qui ne m’inspiraient pas du tout. La quatrième de couverture affirmait que l’ouvrage était accessible aux lecteurs de toutes confessions, comme à ceux qui n’ont pas de convictions religieuses… (je trouvais ça plutôt bien!), et proposait au lecteur de se familiariser avec les concepts religieux fondamentaux. Le livre s’appuie sur des notions issues de textes sacrés et permet de bien comprendre la différence entre la spiritualité et la religion, le Moi inférieur, le Moi supérieur et, entre autres choses passionnantes, la connexion corps-mental.

Et franchement, j’ai trouvé ce livre très enrichissant.

Comme je le fais toujours lorsque je lis un livre, j’ai souligné au crayon noir les phrases qui me plaisaient ou m’inspiraient (et il y en a eu beaucoup dans celui-là!). Je les ai recopiées dans un joli carnet et c’est ce carnet, pleins de la substantifique moelle de mes lectures préférées, qui m’accompagne aujourd’hui dans cette période étrange de confinement que nous traversons. Et j’aimerais vous faire partager ce soir, quelques extraits de ce livre qui est devenu un compagnon de chevet et une aide précieuse pour me réconforter dans ces moments difficiles…

Quelques extraits choisis pour vous:

-« Personne ne sait vraiment avec précision pourquoi nous sommes sur terre et en quoi consiste ce grand jeu qu’est la vie.

-« Le cheminement spirituel donne de nouveaux yeux pour regarder le monde:

                    – Derrière chaque joie et chaque peine, vous commencez à ressentir l’ivresse de la vie.

                    – Même lorsque vous êtes complètement seul, vous savez que vous ne l’êtes pas vraiment.

                    – Lorsque vous subissez une épreuve, vous comprenez qu’il s’agit d’une leçon que votre âme s’efforce d’apprendre.

-« Chaque instant de la vie a un sens. Chaque personne que vous rencontrez a un rôle dans votre vie ».

-« Imaginez le monde comme une école pour l’âme. Votre vie se compose d’expériences, d’épreuves et de leçons. Chaque individu a des leçons à tirer, qui dépendent de son histoire personnelle. Une leçon n’est pas une contrainte imposée; d’un point de vue spirituel, une leçon explique pourquoi vous êtes là et pourquoi vous vous êtes manifesté sous cette forme humaine avec les pensées, les émotions et les intuitions qui vous sont propres. Vous êtes nés dans des circonstances précises, agréables ou désagréables, parce que vous deviez en faire l’expérience pour apprendre les leçons nécessaires à votre évolution personnelle. »

-« L’univers est un ami qui vous met dans les situations nécessaires à votre évolution spirituelle. A chaque défi est associé la grâce de la surmonter pour aller plus loin ».

-« L’univers pourvoit continuellement à vos besoins – mais à sa guise, à son rythme et souvent de façon invisible et impénétrable ».

-« L’univers peut parler à travers n’importe quoi. Les messages divins peuvent provenir d’une émission de télévision, d’une chanson qui passe à la radio, d’un petit bout de conversation que l’on saisit au passage, ou d’une petite voix intérieure. Après avoir demandé l’inspiration divine, écoutez! »

-« Soyez ouverts et réceptifs face aux expériences que la vie vous propose, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, agréables ou pénibles. Servez-vous des épreuves comme d’un tremplin pour dépasser votre vision limitée de l’existence terrestre. Profitez-en pour essayer de voir ce qui se passe au-delà de cet étrange pèlerinage qu’est la vie ».

-« La vie comporte toujours des épreuves. Les luttes et les conflits sont compris dans le prix de notre croisière. Lorsque les difficultés arrivent, vous avez le choix entre deux réactions: laisser les émotions vous paralyser ou avoir un regard objectif. Même si une partie de vous cède à la tristesse, vous pouvez être conscient de cette autre partie de vous qui est un simple témoin de votre vie. »

– » La prochaine fois que vous êtes bouleversé, n’hésitez pas à pleurer un bon coup. La vie est difficile. Depuis votre naissance, vous avez déjà tellement fait, tous les jours, simplement pour survivre. L’amour apporte parfois la douleur, et tout ce à quoi vous tenez peut disparaitre et vous plonger dans la souffrance. La vie n’est pas tendre. Et vous êtes là, souffle fragile d’esprit pur, au beau milieu de ce cruel jeu terrestre. Pleurer est une façon de sortir du jeu, de connecter votre cœur à celui de votre être intérieur et à celui de Dieu. »

-« Vos pires erreurs sont parfois celles qui servent le mieux votre évolution spirituelle. Par conséquent, ne vous abandonnez pas à la douleur de la culpabilité et de la honte. Les regrets sont une entrave à l’avenir. »

-« Imaginez ce monde comme un jeu de société. Tous les évènements de votre vie et tous les aspects de votre personnalité sont autant de pions dont vous disposez pour jouer. Votre meilleur atout est d’être satisfait de ce que vous avez et de ce que vous n’avez pas. Avancez vos pions dans cet état d’esprit. Jouez sans vous soucier de gagner ou de perdre. Si vous profitez du jeu en vous adonnant au rire, aux larmes, à l’amour, à l’échec, à la gratitude et à l’évolution spirituelle, vous serez toujours gagnant ».

-« Quoique vous fassiez, faites-le en étant présent dans l’instant. Être pleinement concentré sur ce que vous faites, ne faire qu’un avec ce que vous faites : voilà le secret du pouvoir spirituel. La conscience de l’instant présent, c’est comme se trouver dans l’œil d’un cyclone. L’univers entier tournoie autour de vous, mais vous restez centré sur le pouvoir de l’instant présent. Vivre pleinement le moment présent est une sorte d’état méditatif. Votre mental s’apaise ».

-« Lâcher prise… et s’abandonner au flux de l’énergie universelle… La vie est toujours en mouvement et en évolution, comme le vent. Votre rôle est de suivre le mouvement sans rester prisonnier d’aucune période, que celle-ci soit agréable ou pénible. Chaque période a un sens et comporte un bénéfice potentiel.

         -les périodes de solitude peuvent vous aider à comprendre et à vous souvenir que vous n’êtes jamais seul.

          -les périodes d’amour empathique peuvent provoquer en vous un élan de force vitale, de passion divine et de tendresse.

          -les périodes de tristesse peuvent vous aider à puiser dans l’énergie de l’abandon qui accompagne les larmes.

          -les périodes de bonheur vous font profiter de la vie, augmente votre confiance en Dieu et vous rappellent l’intérêt de voir le monde avec les yeux du bonheur.

Si vous vivez pleinement chaque instant, vous serez capable de surfer sur les vagues de la vie ».

-« Cherchez l’inspiration à l’intérieur de vous-même et soyez à l’écoute de votre âme, qui est sans doute la meilleure fréquentation que vous puissiez avoir. Faites de votre âme votre meilleure amie. »

Et ceci n’est qu’un tout petit échantillon de propos choisis au fil des chapitres passionnants de ce livre. Et tellement réconfortant en ce moment… Sa lecture est une aide précieuse et simple pour partir à la découverte de sa vie intérieure et commencer à comprendre les principes fondamentaux de la spiritualité humaine.

***lecture vivement conseillée si votre âme et votre spiritualité vous intéressent…

 

 

 

 

Continuer à s’émerveiller… Pourquoi est-ce si important?

L’émerveillement est certainement l’une des plus grandes sources de bien-être au monde.

La beauté est partout, lorsqu’on sait la voir. S’en émerveiller est vital.

N’imaginez-pas que je vis perpétuellement dans un monde de Bisounours. Je suis parfaitement consciente des choses effrayantes qui se passent un peu partout dans le monde. J’ai aussi beaucoup d’empathie pour les personnes qui souffrent et qui traversent des épreuves dans leur vie. J’ai moi-même parfois eu des moments difficiles à affronter, comme tout le monde… Les périodes compliquées n’épargnent personne et la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Mais j’ai vite compris que le choix d’entretenir ses facultés d’émerveillement aidait énormément à la résilience. Et c’est pour ça que j’ai consciemment décidé de me concentrer sur les belles choses, notamment celles qu’on ressent au contact de la nature, et sur les pépites qui subsistent encore dans le cœur de certaines personnes inspirantes. Je choisis volontairement de focaliser sur la beauté et sur le côté merveilleux de la vie et c’est ma façon à moi de tenir à distance la peur,  et les idées négatives. Et j’aimerais vous aider à y parvenir vous aussi… En vrai… Vous le savez déjà: c’est la vocation de ce blog…

Passer du temps à admirer la course des nuages dans le ciel. Se dire que cette fine couche d’atmosphère qui enveloppe la terre est un vrai miracle. Observer les couleurs moirées des scarabées, continuer à s’étonner de celles des arcs en ciel… Tourner son visage vers la lumière du soleil qui joue avec le feuillage. Caresser un bout de soie, passer ses doigts dans le sable chaud et irisé d’une plage. Respirer le parfum inouï d’une fleur. Jouir de la beauté d’un texte bien écrit… Ressentir l’émotion d’un bon film dont l’histoire résonne avec la vôtre… Percevoir l’âme lumineuse de quelqu’un à travers un regard croisé… qui vous touche de manière inattendue… Tant de choses, dans la vie peuvent être source d’émerveillement… Il faut juste essayer de les voir et d’en prendre conscience, VRAIMENT.

J’ai lu récemment un article passionnant sur le livre « Du récit merveilleux ou l’ailleurs de l’enfance » de Alain Montandon (Ed Imago). L’auteur explique pourquoi il est si important de garder ses capacités d’émerveillement. La méthode pour y parvenir: Continuer à découvrir le monde avec enthousiasme et curiosité, tout en préservant ses facultés à s’émouvoir de choses simples. Et c’est cet aspect qui me plait. L’auteur nous rappelle la puissance radicale des premières sensations de l’enfance.

pexels-461202« La première cerise que l’enfant mange est une merveille; cette sensation est un absolu, car elle est détachée de toute référence, elle est unique. La première cerise vous foudroie de délice. Seuls le temps et l’expérience, qui relativise toutes choses, arracheront l’enfant à cette vive émotion, pour l’entrainer dans le cercle des habitudes, des compromissions, des fatigues de l’existence »…

DSC01122 - Copie - Copie (2)Cette réflexion m’a fait comprendre l’importance de préserver coûte que coûte nos facultés d’émerveillement. Regarder les choses avec la curiosité des premières fois, Croire que tout est possible, que les forces de l’univers sont capables de conspirer en notre faveur. Croire en l’existence des fées, en la magie de leurs interventions, me permet de conserver, envers et contre tous, ce regard d’enfant et cette vision étonnée sur la vie et sur le monde. Et c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour m’aider à vivre, à me réparer lorsque c’est nécessaire, à retrouver cette sensation d’unité avec l’univers, d’osmose avec la nature et d’y puiser une sorte de douceur réconfortante…

Pensez-y, la prochaine fois que quelque chose vous touche par sa beauté. Gardez précieusement cette belle émotion au fond de votre cœur. Collectionnez précieusement ces moments. Et n’hésitez-pas à les faire remonter à la surface lorsque vous en éprouvez le besoin…

Très belle journée à vous…

« La création met l’homme debout ». Un livre jubilatoire et inspirant… Ecrit par Brigitte Sénéca.

appel_silence.jpg.ashxDe la même manière que le reportage sur Frédérique Lemarchand m’avait immédiatement donné envie de la rencontrer et de faire un stage avec elle, la lecture de ce livre me pousse aujourd’hui à espérer une rencontre prochaine avec cette femme tellement inspirante qu’est Brigitte Sénéca.

Artiste peintre, art-thérapeute, guide de méditation et philosophe, Brigitte Sénéca anime depuis plus de 40 ans des ateliers de création. Elle a fondé en Bourgogne ( près de Cluny), un « centre de création, de silence et de beauté », où elle dispense des formations d’art-thérapie, dans une école de « passeurs de vie », comme elle les nomme. Elle propose également des  retraites individuelles, dans lesquelles elle accompagne toutes les personnes désireuses de se retirer de l’agitation pour descendre dans leurs profondeurs, à l’aide de la création artistique, du silence, et de méditations marchées ou assises, dans la nature environnante… Et si vous allez voir cette courte vidéo (la beauté selon Brigitte Sénéca) , ou celle-ci (« L’appel du silence ») il est possible que cette aventure qui allie silence, création artistique et méditation en pleine nature, vous tente autant que moi…

Pour Brigitte Sénéca, la beauté nous entoure, elle est partout, y compris en nous. Elle nous invite à découvrir notre beauté intérieure, et à voir le sacré et la beauté en nous et chez tous les êtres vivants qui nous entourent. Grâce à la peinture, la contemplation et le silence… Il ne s’agit pas de religion. C’est juste une manière de regarder la vie. « Le sacré,  c’est rendre l’ordinaire extraordinaire ».

9782840585701-475x500-1

J’ai découvert son livre « la création met l’homme debout », un peu par hasard dans le rayon librairie d’une boutique d’arts créatifs..

 

J’ai choisi ces quelques extraits de son livre pour vous les faire partager:

-Je dis souvent en riant: » Je suis une bonne sœur en liberté et ma bible est infinie, car elle est beauté, et mon ordre est le vivant ».

-L’art est le langage de l’âme, cette part de sensible destinée à unir Matière et Esprit.

-L’art n’est pas un savoir. Il ne vient pas de la tête. Il vient du vivant. Je dis cela pour rappeler notre réelle condition d’être humain: nous sommes nés pour écrire, danser, peindre, chanter, aimer, chercher, rendre grâce et participer à l’éveil de l’univers.

– Le monde est d’une beauté à couper le souffle.[…] Regardez l’étincelante beauté du monde…

– J’ai naturellement goûté le vent, le sel de l’océan, la merveille du vivant. Humblement, je n’ai eu besoin de personne pour capter la beauté des choses. Cela m’a été donné.

– Peindre me réconcilie avec la vie. Quelque chose de profond qui me dit combien la vie est belle autour de moi et en moi.

Le rôle de l’art est de nourrir l’âme, de l’éveiller, de la faire respirer ample, large, de chanter et de danser la joie de vivre.

– Nous oublions trop souvent que nous voguons en plein espace, en plein ciel, qu’une boule bleue aux chairs infinies nous porte, et que la lumière nous cherche, et que tout cela, c’est tout sauf… ordinaire. Redécouvrir cette réalité, chaque jour, suffit à rire, à aimer, à ouvrir les yeux comme les enfants les ouvrent, et à avoir soif d’innocence, d’intensité, de légèreté. Chaque instant « ordinaire » peut se vivre, dans le secret du cœur, de façon « extraordinaire ».

Franchement?… Une femme qui écrit ce genre de chose? Cela ne vous donne pas envie de la rencontrer?

le lien pour vous renseigner sur ce lieu:

Centre de Création de Silence et de beauté

 

« Comme par magie »… Un livre de Elizabeth Gilbert qui nous invite à découvrir les trésors cachés qui sommeillent en chacun de nous.

Elizabeth Gilbert est une ancienne journaliste américaine. Elle a acquit une notoriété internationale avec son roman autobiographique « Mange, prie, aime » adapté au cinéma avec succès en 2010.

1274653448Dans son livre « Comme par magie », elle nous fait partager sa sagesse et son point de vue unique sur un sujet qui me tient à cœur: la créativité. Elizabeth Gilbert est convaincue que nous sommes tous les « dépositaires vivants de trésors enfouis, de pépites singulières », que l’univers enfouit profondément en chacun de nous, attendant de voir si nous seront capables de les découvrir par nous-mêmes. Selon elle, le courage de se lancer dans cette quête de nos pépites est ce qui distingue une vie banale d’une existence créative et enchantée…

Lorsqu’elle parle d’existence créative, elle ne veut pas nécessairement dire qu’il faut mener une vie exclusivement consacrée à l’art. Elle parle de mener, d’une manière plus générale, une vie gouvernée davantage par la curiosité que par la peur, et ce, dans tous les aspects de nos vies, quelles que soient nos activités, nos passions. Lire la suite

La passion de la danse…

Je crois que beaucoup de gens n’ont pas conscience du plaisir qu’on ressent lorsqu’on bouge son corps sur une musique qui vous transporte. La danse est une manière de célébrer le fait d’être vivant. Et c’est une source de vitalité incroyable.

C’est la seule activité physique que je pratique avec autant de plaisir… Je prend d’une part des cours de danse classique: rien de tel qu’une bonne barre de danse classique pour travailler en profondeur la tonicité et la souplesse… Le corps étant le temple de l’esprit, je sais qu’ il est important de le garder dans une forme la plus harmonieuse possible.

Et puis il y les cours de danse Jazz… Et là, je l’avoue, j’y vais surtout pour le plaisir… Celui de bouger mon corps sur toutes les chansons que j’ aime. Là, je peux me défouler jusqu’au fond de mes tripes… Et c’est un plaisir dont je ne me lasse pas…Une addiction saine, qui me permet de garder la pêche… et de me sentir tellement plus vivante!…

Si la danse a de nombreux bienfaits sur le physique, on ne pense pas toujours aux bénéfices des cours de danse sur le mental. Danser permet d’évacuer le stress, de se dépenser et de se relaxer, de ne plus penser à ses soucis quotidiens, de prendre confiance en soi et de ne plus avoir peur du regard des autres.

Et puis, la danse m’a aussi beaucoup apporté amicalement et affectivement… Tous les ans, il y a les spectacles de fin d’année. Partager le travail de préparation des costumes, des décors, … et les heures de répétitions avec tout le monde… Faire de son mieux pour offrir un beau spectacle à un public qui vient vous voir pour se changer les idées est un acte de générosité. Partager  le trac, avant d’entrer sur scène… la montée d’adrénaline quand la musique commence, les petits imprévus qu’il faut gérer en urgence… Toute cette atmosphère spéciale au moment des spectacles crée des liens très forts entre les filles et les garçons de tous les cours, de tous les ages.  Avec les professeurs, aussi…Et ces moments que nous partageons sont des moments de pur bonheur… Sincèrement,  je les aime tous beaucoup… Qu’ils soient ici tous remerciés pour leur gentillesse, leur humour, leur bonne volonté et leurs personnalités si attachantes…

àtrier 161

 

Si vous n’avez jamais essayé  la pratique régulière de la danse, lancez-vous!… Pour tout ce que cela apporte, physiquement, psychologiquement… Et affectivement!… Je crois qu’il n’y a pas mieux…

Quelques citations:

-La danse est le langage de l’âme » (Martha Graham).

-Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines (Anna Pavlova).

-La danse est une façon de vivre. C’est le rythme de la vie (Samuel Lewis).

 

 

« Voir la beauté du quotidien et s’en émerveiller ». le dernier livre du Ingrid Fetell Lee (traduit en français aux éditions Marabout)

51kyyDNY46L._SX365_BO1,204,203,200_Je viens de terminer la lecture de ce livre passionnant qui nous propose d’explorer ce qu’est la joie, d’où elle vient, et de réfléchir sur  toutes ces petites choses de la vie quotidienne qui parviennent à susciter universellement la joie et l’émerveillement… Cela m’a permis de découvrir Ingrid Fetell Lee, ancienne designeuse, qui a passé plusieurs années à pister les sources de la joie à travers le monde. A partir d’exemples concrets, nourrie par ses rencontres avec des artistes, architectes, décorateurs, jardiniers, spécialistes des couleurs, cette lumineuse personne nous donne des conseils précieux pour nous permettre de semer des graines de joie communicatives. Elle nous démontre que les moindres gestes réjouissants ont leur importance au fil du temps. Que la joie n’est pas difficile à trouver et qu’elle est partout autour de nous si nous y prêtons attention. Et surtout à quel point, sous des apparences anodines, la recherche de la joie n’est pas quelque chose de superflu. La joie est liée directement à notre instinct de survie. Elle est une condition essentielle à une bonne santé physique et mentale. Tout simplement parce que la joie est source d’énergie. Et que l’énergie est vitale…

Bien-sûr, lire ce livre est la meilleure chose à faire. Mais en attendant, je vous conseille d’aller sur le fameux site « Ted Ideas worth spreading » » pour écouter cette conférence de Ingrid Fetell Lee donnée à Vancouver en 2018. Non, en fait, je vous demande, pour votre bien et celui de toute l’espèce humaine, d’écouter entièrement, tranquillement, et jusqu’au bout, ce petit discours de treize minutes … Il va vous faire comprendre quelques petites choses essentielles pour vivre mieux… Après… C’est vous qui voyez!… Mais à votre place, je le ferais… (écouter cette conférence ici) (et n’oubliez pas de cliquer sur la petite icône rectangulaire en bas à droite de l’image pour avoir les sous-titres en français…)

« Nature, Beauty, gratitude »: Une courte vidéo très INSPIRANTE

A regarder lorsque vous avez un petit moment tranquille avec pleine conscience et attention… et jusqu’au bout… en cliquant sur ce lien. (Nature beauté Gratitude)

Ce film court est l’extrait d’une conférence de Louis Shwarzberg  transmise sur le site « TED Ideas worth spreading ». Ce site est plein de films courts tous très inspirants. Mais celui-ci m’a particulièrement touché. Et va sans doute vous faire du bien…

Une publicité qui m’a émue aux larmes…

Regardez ça… jusqu’au bout. La fin est tellement touchante. J’en ai pleuré d’émotion. Cette petite fille qu’on voit partir de dos avec sa démarche… et qui dit « on verra bien ce qui va se passer… » Je ne fais pas de pub pour la voiture… Je tire juste mon chapeau au créateur de ce film publicitaire .cliquer ici pour la regarder

On est responsable des images qu’on laisse entrer dans son esprit…

La télévision , les médias et les réseaux sociaux nous bombardent à longueur de journée de mauvaises nouvelles, focalisant en permanence sur les pires visages de notre humanité.

Or, je suis persuadée que, de la même manière que nous devons faire un peu attention à  la nourriture que nous donnons à notre corps, nous devons être attentifs à la nourriture que nous donnons à notre esprit et à notre sensibilité artistique…

J’ai décidé depuis longtemps de ne plus regarder les films d’horreur dont je sais que les images sanglantes ou effrayantes vont rester gravées dans mon esprit. Je choisis de privilégier la beauté. J’évite aussi les séries TV violentes. Je préfère la recherche de l’émotion. Et surtout, maintenant, j’évite aussi le journal de 20h. Certaines personnes me rétorquent que ce n’est pas bien de vivre dans une bulle, et prétendent qu’il faut tout de  même se tenir informé de ce qui se passe dans le monde. Je leur conseille juste de veiller au moins à choisir un média alternant les bonnes et les mauvaise nouvelles… Si, Si!… Vous avez le choix de vous intéresser davantage aux bonnes nouvelles qu’aux mauvaises, notamment en lisant des blogs traitant de vos centres d’intérêts! Ainsi la noirceur des nouvelles apocalyptiques du monde sera un peu atténuée par les choses distrayantes et les belles images colorées dont vous allez nourrir votre esprit et votre inspiration… La beauté est partout… Tout est une question de disposition d’esprit…

S’immerger dans la nature

 

Pensez à vous organiser régulièrement des « bains de nature ».

Lorsque je m’installe au beau milieu d’un pré, sous un arbre, dans la forêt ou juste sur une terrasse ombragée, bercée par le chant des oiseaux, le temps se dilate, ma poitrine se détend, mon ventre se relâche… Je suis bien.

Je suis bien pour lire… Je suis bien pour écrire,

ou pour ne rien faire du tout et juste écouter la brise au bord de mes oreilles, le clapotis de la rivière, le chant de la mer…

Et c’est là que les fées et les elfes me soufflent des idées. Des idées pour mes créations artistiques. Des idées pour mes choix, pour ma vie…

Je ressens une profonde sensation d’unité avec les éléments naturels. Une complicité intime, organique même… Je sais que nous ne faisons qu’un avec la terre.

Lorsque je ressens ça, j’aimerais le faire partager. Allez-y: immergez-vous régulièrement au sein de la nature et écoutez, respirez, ressentez…

Et peut-être sentirez-vous comme une présence… Il est probable qu’une fée vous souffle des choses à l’oreille. Soyez attentifs aux messages féériques.