citations du jour… extraits choisis du livre de Paulo Coelho: « manuel du guerrier de la lumière ».

De retour d’un court séjour « aquarelle » au milieu des magnifiques et impressionnantes falaises d’Etretat, je voulais vous faire partager des extraits du livre qui a accompagné mes pauses entre jeux de lavis et fusions de couleurs : « manuel du guerrier de la lumière », de Paulo Coelho.

« Les guerriers de la lumière ont toujours une lueur particulière dans le regard… »

« Le guerrier de la lumière ne craint pas de paraitre fou. Il se parle à voix haute quand il est seul. Quelqu’un lui a appris que c’était la meilleure manière de communiquer avec les anges, et il cherche ce contact. »

« Lorsqu’il se met en marche, chaque pierre, chaque tournant lui souhaite la bienvenue. Il s’identifie aux montagnes et aux ruisseaux, il voit une parcelle de son âme dans les plantes et les animaux et les oiseaux de la campagne. Alors acceptant l’aide et les signes de Dieu, il laisse sa légende personnelle le guider en direction des tâches que la vie lui réserve… »

« La vie le transporte de l’inconnu vers l’inconnu. Chaque minute  est revêtue de ce passionnant mystère: le guerrier de la lumière ne sait pas d’où il vient, ni où il va. Mais il n’est pas ici par hasard. Et il se réjouit d’être surpris. Il s’enchante de découvrir des paysages nouveaux. Souvent il a peur, mais c’est normal chez un guerrier. »

« A mesure qu’il avance, le guerrier se rend compte qu’il existe des difficultés qu’il n’avait pas envisagées. S’il lui faut attendre le moment idéal, il ne bougera jamais; un peu de folie est nécessaire pour faire un pas de plus. Le guerrier use un peu de folie. Parce que -à la guerre comme en amour- il n’est pas possible de tout prévoir. »

« En ce moment même, des millions de gens ont renoncé. Ils ne s’ennuient pas, ne pleurent pas, ne font plus rien; ils attendent seulement que le temps passe. Si parfois tu es triste, cela prouve que ton âme est toujours vivante. »

« Le guerrier de la lumière connait l’importance de l’intuition. Les gens disent « il vit dans un monde imaginaire », ou « comment peut-il croire des choses qui n’ont pas de logique? ». Mais le guerrier de la lumière sait que l’intuition est l’alphabet de Dieu, et il continue d’écouter le vent et de parler aux étoiles… »

 

Les enfants que l’on ne nourrit pas de contes merveilleux sont des enfants perdus…

L’elféméride: le grand légendaire des saisons. Un extrait du ravissant livre de Pierre Dubois, édité par Hoëbeke:

Je crois sincèrement que les enfants que l’on ne nourrit pas de contes merveilleux sont des enfants perdus…

Ignorer les belles histoires pleines de bravoure et de sagesse, c’est ne pas savoir pourquoi le ciel est bleu, la mer salée, la neige froide, le soleil brillant… C’est tout ignorer de la pluie et du vent…

Citations-Création artistique

-La créativité est une expérience spirituelle(?)

-garde toujours dans ta main la main de l’enfant que tu as été (Cervantès)

-C’est véritablement utile, puisque c’est joli. (« le petit prince » de St Exupéry)

-L’imagination est plus importante que le savoir.(Albert Einstein)

-Le véritable artiste est celui qui a le sentiment de la vie,qui jouit de toutes choses, qui obéit à l’inspiration sans la raisonner, et qui aime tout ce qui est beau sans faire de catégories… (Georges Sand)

-L’art sauvera le monde (Dostoïevski)

-L’écriture est la peinture de la voix.  (Voltaire)

-Écrire des histoires, c’est apprendre à rêver. ( tiré du livre « le nouveau magasin d’écriture » de Hubert Haddad)

-Heureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière. (Michel Audiard)

citations sur le merveilleux

-Le merveilleux est le miroir magique qui nous renvoie à nous-mêmes, aux liens qui nous attachent aux autres, aux forces que nous soupçonnons dans les êtres et dans la nature. (Jeanne Michel)

-Le récit merveilleux est invention,découverte, surprise. C’est un inventeur d’imagination.(Alain Montandon)

-Il y aura toujours des heures où nous refuserons d’être satisfaits par les explications scientifiques, et où nous exigerons à la place quelque image palpitante de notre état pour représenter l’élément trouble et incertain dans lequel nous vivons, et satisfaire à la raison par les moyens de l’art. (R.L. Stvenson).