Léonard De Vinci – Visite du Clos Lucé à Amboise

Léonard de Vinci est l’un des plus grands esprits de tous les temps. peintre, inventeur, scientifique, ingénieur, philosophe, son intelligence universelle et sa créativité hors du commun continuent à fasciner notre époque et à inspirer artistes, cinéastes et romanciers autant que philosophes, techniciens et intellectuels de toutes sortes.

Toujours intéressée par les sujets concernant le développement de la créativité, et souhaitant redécouvrir ce personnage extraordinaire (« sa vie, son œuvre »!…), j’ai décidé de visiter le Clos Lucé, sa dernière demeure à Amboise, qui abrite aujourd’hui un musée de qualité sur ce génie hors normes.

L’un des aspects les plus fascinants de Léonard de Vinci est son interdisciplinarité. Pour augmenter l’intérêt de ma visite, et essayer de mieux comprendre l’intelligence du maître, j’ai entrepris la lecture du livre écrit par Michaël J Gelb: « Pensez comme Léonard De Vinci ». Dans cet ouvrage passionnant, l’auteur explore les 7 principes léonardiens permettant au mieux de développer sa créativité et de stimuler son imagination.

Ces sept principes, accessibles à tous, sont selon lui les caractéristiques du génie. Les voici:

La  Curiosita  : Il s’agit d’avoir une approche de la vie pleine de curiosité et de garder toujours l’envie d’apprendre. Nous avons cette curiosité naturelle lorsque nous venons au monde; mais seuls les grands esprits gardent ce sens de l’émerveillement (dont j’évoque si souvent l’importance sur ce blog), favorisant un intérêt pour la vie en général et une soif de connaissances sans cesse renouvelée. Léonard de Vinci emmenait partout avec lui des petits carnets dans lesquels il notait tout (ses idées, ses croquis, ses impressions, ses observations). Cette notion de carnet de note qu’on emmène partout avec soi pour y jeter toutes ses idées existe dans toutes les méthodes de développement de la créativité. Léonard de Vinci en a été le précurseur. Mais le désir d’apprendre ne suffit pas. Il faut aussi nourrir son intelligence émotionnelle. Et Léonard de Vinci s’intéressait autant à l’étude des choses qu’à l’observation de la psychologie humaine.

La Dimostrazione : Cela consiste à tirer le meilleur parti de sa propre expérience; L’expérience personnelle est source de sagesse. Il ne faut pas hésiter à mettre ses connaissances à l’épreuve et comprendre que, même si l’on échoue, on peut toujours apprendre de ses erreurs.

La Sensazione : S’attacher au raffinement continu de nos sens, en particulier de la vue, dans le but de raviver nos expériences. Léonard de Vinci, qui regrettait que l’être humain moyen « regarde sans voir, écoute sans entendre, touche sans ressentir, mange sans goûter, se déplace sans la conscience de son corps, respire sans sentir, et parle sans réfléchir » (réflexion d’un précurseur de la pleine conscience?). Pour lui, la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût sont les clés de toute la richesse de nos expériences. Le développement des sens et en particulier de l’acuité visuelle est essentiel, particulièrement pour les artistes. Lire la suite

Bourgogne: Vezelay, la mystique…

Site incontournable de la région Bourgogne, construite sur sa « colline éternelle », juste à l’entrée du parc naturel du Morvan, Vezelay est une cité médiévale étonnante qui saisit par son cadre naturel et architectural. Sa basilique, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, est un chef-d’œuvre universel de l’art roman et représente donc une étape incontournable et particulièrement mystique sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. Et si le village attire des milliers de pèlerins et de visiteurs du monde entier, il inspire aussi beaucoup d’artistes.

La Basilique: Avant de visiter la basilique, je vous conseille de faire une halte à la « maison des visiteurs ».(à mi-chemin de la montée vers la basilique, sur le côté droit). Il s’agit d’un centre d’interprétation qui permet de s’orienter et de mieux comprendre la basilique de Vezelay, son architecture de pierre et de lumière, sa relation exceptionnelle avec la course du soleil, les symboles de ses chapiteaux sculptés, et de découvrir le savoir-faire des moines-bâtisseurs. J’y ai appris, entre autres choses, que cette basilique a été construite comme un microcosme de l’univers, et que les architectes de l’époque respectaient « la divine proportion » (le chiffre d’or); ils obéissaient aux lois qui régissent la création afin de reproduire dans leurs constructions l’harmonie qui est en nous. Bref, une visite passionnante qui ouvre le regard et prépare vraiment la visite de la Basilique. Prenez le temps ensuite de vous imprégner de l’atmosphère du lieu, afin « d’entrer en résonnance »…  Visite mystique et un peu magique. J’ai passé un long moment dans la cripte abritant des reliques de Marie-Madeleine (personnage important de ma petite mythologie personnelle…).

La librairie « L’Or des étoiles« : 29 rue Saint-Étienne. sur la gauche, dans la rue principale qui monte vers la basilique. Si vous ne deviez entrer que dans une seule boutique, que ce soit celle-ci… Tenue par un couple accueillant et de très bon conseil, c’est une caverne d’Ali Baba pour les amoureux de sujets tels que l’art-thérapie, l’épanouissement personnel, la spiritualité, la philosophie, la pleine conscience, l’ésotérisme, la nature, les anges et les fées… Vous comprenez mon enthousiasme?…

On y trouve également des CD de musiques sacrées, de musiques du monde, de méditation… Une sélection de très grande qualité.

La rue Saint-Etienne: la rue principale qui monte doucement vers la basilique est bordée de nombreuses boutiques d’artisans (certaines valent vraiment le détour), de galeries d’artistes ( j’y ai découvert les toiles de Hosotte), de restaurants, salons de thé… Pleins d’endroits inspirants pour se poser et se connecter avec la magie du site…