Les enfants que l’on ne nourrit pas de contes merveilleux sont des enfants perdus…

L’elféméride: le grand légendaire des saisons. Un extrait du ravissant livre de Pierre Dubois, édité par Hoëbeke:

Je crois sincèrement que les enfants que l’on ne nourrit pas de contes merveilleux sont des enfants perdus…

Ignorer les belles histoires pleines de bravoure et de sagesse, c’est ne pas savoir pourquoi le ciel est bleu, la mer salée, la neige froide, le soleil brillant… C’est tout ignorer de la pluie et du vent…

conseils de lectures merveilleuses et enthousiasmantes…

Voici les références de quelques livres que j’ai eu la chance de découvrir récemment et qui m’ont enthousiasmée pour différentes raisons…

Créativité

Libérez votre créativité - Livre audio-« Libérez votre créativité » de Julia Cameron (plusieurs éditions dont une édition de poche). Si vous ne deviez lire qu’un seul livre sur le sujet, je vous conseillerai de lire celui-là. Cet ouvrage est devenu ma bible!… Traduction du best seller américain appellé « The artist way », c’est LE LIVRE INDISPENSABLE à toute personne rêvant de laisser librement s’exprimer l’enfant-artiste qui vit au plus profond de lui. « Tous les enfants sont des artistes. Le problème, c’est de le rester une fois adulte ». Cette phrase de Pablo Picasso résume l’objectif des livres de Julia Cameron qui est de retrouver la spontanéité de l’expression de soi. Ce livre s’adresse à tout le monde et permet de retrouver la spontanéité applicable à tous les domaines de la vie. Mais il est surtout passionnant pour les artistes qui retrouvent avec cette méthode simple et agréable la créativité artistique de l’enfant-artiste qui sommeille en chacun d’eux. Le livre est pavé de citations sur la créativité et sur l’art toutes plus géniales les unes que les autres. A lire et à garder comme livre de chevet.

« Pensez comme Léonard De Vinci » de Michaël J Gelb ( Les Editions de l’homme). Un outil génial pour comprendre ce qui fait de Léonard De Vinci le génie universel qu’il a été. J’ai publié un article plus détaillé sur le sujet dans la catégorie « lieux inspirants » sous le titre: « Léonard de Vinci – visite du Clos Lucé à Amboise ».

« The art of vintage Journaling and collage » De Marijo et Sunny Koch aux éditions Quarry. Malheureusement pas encore traduit en français, ce livre est le plus extraordinaire que j’ai trouvé ces dernières années sur le Art journaling. Comme il est très visuel, il n’est pas indispensable d’être très fort en anglais pour en profiter. On peut encore le commander par internet. C’est une compilation de deux ouvrages que les auteurs avaient publié précedemment (Vintage collage works en 2007 et vintage collage journals en 2009). Chaque page est une merveille, les illustrations sont magnifiques et particulièrement inspirantes. C’est un des livres que je préfère sur le sujet.

Merveilleux

« Il était une fois… Les contes de fées« : Ouvrage collectif de plusieurs spécialistes du conte. Publié conjointement par la bibliothèque nationale et les éditions du Seuil. Un livre très intéressant sur tous les aspect du conte (littérature, cinéma, artistes).

« La petite encyclopédie du merveilleux » de Édouard Brasey,  aux Editions Le pré au clerc. Cet ouvrage très complet est un condensé des trois tomes de l’Encyclopédie du merveilleux qui avaient été publiés précédemment. Edouard Brasey est un spécialiste du sujet. Il a écrit de nombreux ouvrages sur l’univers des contes, sur les fées, les mondes imaginaires, les arts divinatoires… Et notamment un autre ouvrage qui m’avait beaucoup intéressé aussi:

-« Vivre la magie des contes » (Edouard Brasey également) aux éditions Albin Michel. Résultat de recherche d'imagesCe livre nous explique que si les contes de fées sont généralement considérés comme de jolies petites histoires inventées pour endormir les enfants, au-delà de cette première lecture, ils recèlent en fait un véritable savoir initiatique. Les contes sont en fait destinés à éveiller l’homme, à nous aider à explorer notre histoire, et à opérer des changements profonds dans nos vies quotidiennes. Il nous incite à découvrir « le merveilleux » qui se trouve là, dans notre vie de tous les jours. C’est exactement ce que j’aimerais faire moi aussi, avec ce blog…

-Du récit merveilleux, ou l’ailleurs de l’enfance (Alain Montandon) Ed Imago.

  Alain Montandon - .J’ai choisi de recopier ici un extrait du livre de Alain Montandon, qui me semble donner une bonne idée du contenu particulièrement passionnant de cet ouvrage très travaillé sur l’univers du conte, l’importance du merveilleux dans nos vies d’adultes et sur le rapport intime qui existe entre le regard du poète et les récits merveilleux…

« Merveilleux, mirabilia, merveille, impliquent par étymologie un regard, une vision étonnée, ébahie, fascinée, prise dans les rets de l’extraordinaire qui nous arrache à notre quotidienneté pour nous plonger dans un monde différent, où tout est possible, où l’impossible même change de place. De ce déplacement témoignent l’étonnement, les yeux largement ouverts d’une petite fille découvrant un lapin blanc, d’un aviateur voyant surgir en plein désert un petit garçon blond…[…] Cet étonnement a sa source au plus profond de nous-mêmes, car ce qui étonne est moins l’apparition de créatures inédites que le souvenir archaïque du premier de tous les émerveillements, celui de la découverte du monde que nous fîmes enfants, et dont ne cessent de ce souvenir maints poètes. Le merveilleux est un retour à l’enfance en ce qu’elle recèle de facultés à s’émouvoir de nouvelles rencontres, de s’ouvrir à l’inconnu, d’inventer la terre, le ciel et le monde, et de leur donner vie et langage.[…] Ce contact immédiat qu’ont les enfants avec la nature et le monde était pour les romantiques le signe même de la parenté profonde entre le poète et l’enfant, qui tous deux savaient comprendre la vie puissante et profonde des choses. L’enfant ouvrant des yeux naïfs sur un monde dont il fait intégralement partie et qui est un espace illimité de possibles… »

Si vous êtes passionné par l’univers des contes et que vous vous demandez pourquoi (ce qui était mon cas), alors courrez acheter ce livre et lisez-le!… Vous comprendrez d’où vient votre attrait pour le merveilleux et vous comprendrez aussi pourquoi c’est plutôt une bénédiction d’avoir ce regard sur le monde…

-Elfes et fées (Sirona Knight) Ed Marabout.

-Une robe couleur du temps (Jacqueline Kelen) Ed. Albin Michel. (le sens spirituel des contes de fées).

Les fées. Gnomes, ondines et salamandres. Rencontrer la nature vivante. De Haziel aux éditions Bussière. Connu comme infatigable diffuseur de l’ésotérisme et de ses mystères, Haziel nous enseigne dans ce livre comment apprendre, grâce aux fées à exister dans la conscience de la nature vivante pour bénéficier d’un bonheur simple, absolu, se libérer de nos chaines psychiques, accueillir le monde et concrétiser nos souhaits de vie les plus chers. Même s’il est possible que vous ayez du mal à adhérer aux passages concernant les advocations aux fées (sortes de prières à adresser aux fées pour les appeler à intervenir dans nos vies), j’ai trouvé dans ce livre des idées qui m’ont « parlé ». L’auteur nous explique, par exemple, que  » la nature n’est pas un simple milieu naturel, un simple environnement, une somme illimitée de ressources. La nature est vivante et sa voix parle à tous les êtres humains. » Il nous enseigne quelle doit être notre façon de regarder autour de nous pour voir les fées et les elfes là où elles se trouvent. Celui qui recherche la vision des fées doit être en alerte. Il ne sait pas où la merveille se manifestera… Il sait juste que tout peut arriver n’importe quand et cet état d’émerveillement intérieur intensifiera d’autant son attention, son intérêt, sa curiosité pour tout ce qui l’entoure. Et c’est là l’état que j’essaie de préserver chez moi, coûte que coûte. Une attention aux messages de la nature( et des fées…donc…). Lire la suite

Le Petit Prince: une œuvre à lire et à redécouvrir encore et encore.

Je viens de revoir le film « Le petit Prince », inspiré du livre éponyme d’Antoine de Saint-ob_fb2ddc_maxresdefaultExupéry. Je ne me lasse pas de cette histoire. Elle a le don de me transformer en fontaine à chaque fois.

Ce petit Prince me touche profondément avec ses réflexions sur la vie, le rêve, la solitude,  l’attachement,  l’enfance qu’on ne devrait jamais quitter, le déchirement insupportable des séparations définitives…

 

Que ce soit la lecture du livre, à l’écriture magnifique, ou le visionnage du film de Mark Osborne, très bien ficelé également, ce petit prince me bouleverse… Et chaque étape de la vie en permet une interprétation différente. Lire le petit Prince à 15 ans fait rêver, à 30, il fait réfléchir, à 50, il émerveille… Puis un peu tout cela à la fois…

Rien que pour ça, Merci… Monsieur de Saint Saint-Exupéry…

citations: »C’est tellement mystérieux, le pays des larmes… »

« Si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde… »[…] Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. »

« Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a… Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles […] Et quand tu seras consolé (on se console toujours) tu seras heureux de m’avoir connu… »

Relisez ce chef-d’œuvre… Même si vous l’avez lu dans votre enfance… Je vous assure que ce que vous allez ressentir sera très différent et très fort… Promis!… Vous allez passer un moment vraiment magique!…

Conversations avec Dieu… Le film…

Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire le livre de Neale Donald Walsch « Conversations avec Dieu ». J’ai été profondément interpellée par ce livre et son contenu et je dois admettre qu’il a eu une certaine influence sur ma manière de considérer la spiritualité. Cela n’avait pas grand chose à voir avec une religion particulière, ou du moins avec l’idée de la religion qu’on se fait en général, et c’est ce qui m’intéressait dans le propos…

Je viens d’apprendre qu’un film a été fait sur la vie de son auteur et comment il a été amené à écrire son livre. Il est possible de le visionner gratuitement en cliquant ici.https://images-eu.ssl-images-amazon.com/images/I/512lUNBXRWL._SS160_.jpg

Un soir où rien ne vous attire particulièrement dans le programme de la télévision… Visionnez ce film étonnant et interpellant… Et s’il vous donne très envie de lire le livre, ce sera une très bonne chose finalement… Je pense que c’est une lecture qui peut vous apporter énormément.

 

Petit extrait du livre choisi pour vous… A interpréter comme vous le souhaitez…

« Alors,vas-y. Demande-moi tout. Tout. Je tâcherai de t’apporter la réponse. Pour cela, j’utiliserai tout l’univers. Alors, sois attentif. Ce livre est loin d’être mon seul outil. Tu peux poser une question, puis poser ce livre. Mais observe, écoute les paroles de la prochaine chanson que tu entendras, l’information du prochain article que tu liras, le synopsis du prochain film que tu regarderas, la phrase fortuite de la prochaine personne que tu rencontreras ou le murmure de la prochaine rivière, du prochain océan, de la prochaine brise qui te caressera l’oreille. Tous ces procédés sont les miens; toutes ces avenues me sont ouvertes. Si tu écoutes, je te parlerai. Je viendrai à toi si tu m’invites. Je te montrerai que j’ai toujours été là. De toutes les façons. »

 

« Conversations avec la terre ».Une expérience intérieure… de Karsten Massei (aux éditions L’Emeraude)

Il y a quelques années, j’avais lu le livre de Donald Walch, « Conversations avec Dieu », et j’avais été vraiment interpellée par cet ouvrage qui avait eu une réelle influence sur ma façon de considérer la spiritualité. Mais je dois avouer que ce livre-ci (Conversations avec la Terre) m’a encore apporté un élargissement de cette vision spirituelle nouvelle.

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/61iKPTwi0tL._SX340_BO1,204,203,200_.jpgCe livre magnifique et profond se propose d’être un « petit compagnon pour les humains qui se sentent liés à la Terre d’une manière particulière, profonde et qui devinent la relation essentielle qu’entretient leur âme avec celle de la terre. »

Et c’est vraiment mon cas!…

Karsten Massei écrit: « A chaque instant de notre existence, la Terre nous parle ».

Il nous démontre que, par ses multiples et splendides offrandes, la Terre parle à l’âme humaine. L’âme de la Terre et l’âme humaine sont sœurs et ne peuvent exister l’une sans l’autre.. « Notre corps, chaque instant de notre vie, tout endroit, le rythme quotidien et le rythme annuel, notre destin, tous ces aspects ne sont absolument rien d’autre que des cadeaux de la Terre ».

L’auteur considère que la Terre a une vie spirituelle qui lui est propre. Et celui qui entreprend de contempler la nature, de ressentir et de regarder les mystères de la Terre perçoit alors qu’aucun être, aucun arbre, aucune plante, aucun animal, et bien-sûr aucun être humain ne peut exister sans être unis à tous les autres.. « Ce lien a beau être invisible, l’âme le ressent. Une liaison mystérieuse est tissée entre tous, elle connecte chacun à tous les autres. Tout existe en relation étroite avec tout le reste »…

Pour Karsten Massei, si nous sommes attentifs, nous recevons les signes que nous envoie la Terre. Bien qu’ils soient très subtils, discrets, infimes, ils sont suffisants. Ils nous entourent en permanence et nous parlent quasiment à chaque instant de notre existence. Ils s’expriment par toutes les choses et tous les êtres que nous trouvons autour de nous…

La lecture de ce livre peut magnifiquement accompagner le genre de « retraite spirituelle » auxquelles nous invitent le livre dont j’ai parlé juste dans l’article précédent (Faire des pauses pour se (re)trouver). Il complète également la lecture du livre sur les bains de forêts… Ces thèmes sont véritablement liés dans mon esprit et tellement complémentaires!…

Lectures vivement conseillées***

« Faire des pauses pour se (re)trouver. » Lecture du livre de Anne Ducrocq

Je viens de terminer la lecture de ce livre enrichissant et passionnant. Je l’ai savouré de fond en comble et il fait partie de ces livres que je vais garder précieusement pour m’y replonger régulièrement.

Voici de quoi il s’agit:  nous vivons dans un monde qui nous laisse peu de temps pour réfléchir, peu de temps pour nous exprimer, peu de temps pour nous arrêter. L’auteur (Anne Ducrocq)  nous donne des pistes pour faire cesser ce mouvement de remplissages qui nous avale comme une spirale. « On ne cesse de faire des pleins: plus de divertissements, plus de vêtements, plus d’appareils technologiques, plus d’amis, plus d’amants, plus de voyages, plus de sport… » . Ce monde tourne trop vite. Elle nous propose de nous retirer de l’agitation du monde, SEUL, pour quelques heures ou (encore mieux) pour quelques jours, afin de renouer avec notre dimension intérieure. Et son livre est un véritable guide pour organiser et profiter au maximum de ces sortes de « retraites spirituelles » solitaires indispensables pour se recentrer sur l’essentiel.

Y sont abordées les raisons profondes de l’importance de telles pratiques, le moyen de les aborder le mieux possible, et d’en comprendre les bienfaits, tout en célébrant la beauté de la vie, la communion avec la nature, l’importance de l’émerveillement…

Quelques extraits choisis pour vous…

-« Faire le vide, de pensées, d’activités,de projets, de relations, d’obligations, est une expérience qui porte des fruits à nulle autre comparables.

-« Il est urgent de revenir à soi, à un « chez soi », et de cesser d’habiter chez l’autre et ce qu’il pense,ce qu’il va dire, ce qu’il va faire… Ces autres qui nous cannibalisent sont nombreux. Nous sommes enfant de, époux ou épouse de, mère ou père de, secrétaire de, directeur de… même le sans-emploi célibataire sans enfant sera toujours le voisin ou l’ami de quelqu’un. On a trop tendance à vouloir plaire, s’adapter,se défendre… Pour celui qui mène tant de vies en simultané-amoureuse,familiale, professionnelle, amicale,associative, politique, religieuse…-, s’offrir un temps rien que pour soi n’est pas un luxe, mais une nécessite dont il n’a pas suffisamment conscience. Lire la suite

Domaine de Trévarez et son château de conte de fées, au cœur du Finistère.

All-focus

Le château côté Sud

Le château n’est pas très ancien, puisqu’il a été bâti entre 1893 et 1907. Mais il a très fière allure et à l’époque de sa construction, il était à la pointe du luxe et de la modernité. Son histoire pas très ancienne est déjà cependant fort mouvementée puisqu’il a été occupé par les allemands et bombardé par les alliés… La visite de l’intérieur laisse imaginer l’ampleur du travail qu’il reste à faire pour lui redonner son lustre et sa beauté. Mais il est fascinant…

 

Il est également extrêmement agréable de visiter l’ensemble du domaine, puisque le château est implanté au milieu d’un immense parc fait de plusieurs jardins magnifiquement entretenus. On peut aisément y passer une journée entière à rêvasser, prendre des photos, lire, dessiner, méditer, ou juste regarder… Les anciennes écuries abritent un salon de thé très agréable et une ravissante boutique axée sur le thème des jardins ainsi que des expositions artistiques régulières.