Bourgogne: Vezelay, la mystique…

Site incontournable de la région Bourgogne, construite sur sa « colline éternelle », juste à l’entrée du parc naturel du Morvan, Vezelay est une cité médiévale étonnante qui saisit par son cadre naturel et architectural. Sa basilique, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, est un chef-d’œuvre universel de l’art roman et représente donc une étape incontournable et particulièrement mystique sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. Et si le village attire des milliers de pèlerins et de visiteurs du monde entier, il inspire aussi beaucoup d’artistes.

La Basilique: Avant de visiter la basilique, je vous conseille de faire une halte à la « maison des visiteurs ».(à mi-chemin de la montée vers la basilique, sur le côté droit). Il s’agit d’un centre d’interprétation qui permet de s’orienter et de mieux comprendre la basilique de Vezelay, son architecture de pierre et de lumière, sa relation exceptionnelle avec la course du soleil, les symboles de ses chapiteaux sculptés, et de découvrir le savoir-faire des moines-bâtisseurs. J’y ai appris, entre autres choses, que cette basilique a été construite comme un microcosme de l’univers, et que les architectes de l’époque respectaient « la divine proportion » (le chiffre d’or); ils obéissaient aux lois qui régissent la création afin de reproduire dans leurs constructions l’harmonie qui est en nous. Bref, une visite passionnante qui ouvre le regard et prépare vraiment la visite de la Basilique. Prenez le temps ensuite de vous imprégner de l’atmosphère du lieu, afin « d’entrer en résonnance »…  Visite mystique et un peu magique. J’ai passé un long moment dans la cripte abritant des reliques de Marie-Madeleine (personnage important de ma petite mythologie personnelle…).

La librairie « L’Or des étoiles« : 29 rue Saint-Étienne. sur la gauche, dans la rue principale qui monte vers la basilique. Si vous ne deviez entrer que dans une seule boutique, que ce soit celle-ci… Tenue par un couple accueillant et de très bon conseil, c’est une caverne d’Ali Baba pour les amoureux de sujets tels que l’art-thérapie, l’épanouissement personnel, la spiritualité, la philosophie, la pleine conscience, l’ésotérisme, la nature, les anges et les fées… Vous comprenez mon enthousiasme?…

On y trouve également des CD de musiques sacrées, de musiques du monde, de méditation… Une sélection de très grande qualité.

La rue Saint-Etienne: la rue principale qui monte doucement vers la basilique est bordée de nombreuses boutiques d’artisans (certaines valent vraiment le détour), de galeries d’artistes ( j’y ai découvert les toiles de Hosotte), de restaurants, salons de thé… Pleins d’endroits inspirants pour se poser et se connecter avec la magie du site…

Bourgogne: Deux musées à découvrir: – La Fabuloserie, dans le village de Dicy, et -Le musée des arts populaires de Laduz

Alors que je viens de découvrir l’art Brut au musée de Bègles, j’avoue avoir été séduite par les créations de certains « artistes » classés dans ce genre. Cela m’a donné envie de m’informer sur ce qu’est l’art brut, et j’ai découvert qu’ il existe une véritable bataille d’appellations pour qualifier ce genre , allant de « art singulier », « art modestes », « art hors-les-normes » ou encore « création franche »… En fait, il s’agit, pour la plupart, d’œuvres créées très librement, par des artistes souvent autodidactes, sans formation académique, ou ignorant volontairement toutes les règles de l’art traditionnel.

Si vous passez par l’Yonne (89), je vous conseille vivement la visite de deux musées très intéressants et dont l’univers m’a touchée:

La Fabuloserie: musée d’art « Hors-les-normes », créé par Alain Bourbonnais ». Dans le petit village de Dicy, à quelques kilomètres de la sortie Joigny, sur l’autoroute A6. (consulter leur site ici) 

 

 

 

J’y ai découvert notamment Simone Lecarré-Gallimard, dont j’ai beaucoup aimé l’univers et l’imaginaire… Et ses compositions faites de petits objets récupérés lors de ses promenades sur les brocantes, qu’elle considérait, elle aussi, comme des promenades créatives…

Le Musée des arts populaires de Laduz:

Créé  par Raymond Humbert et son épouse (en fait, l’oeuvre de toute une vie et de toute une famille), ce musée inattendu m’a particulièrement touché. Raymond Humbert était lui-même un artiste, et il était particulièrement sensible à la beauté des créations des gens simples et des artisans d’autrefois, qui dans leurs travaux quotidiens, réalisaient des œuvres merveilleuses qui méritaient d’être préservées et conservées avec amour. Allez écouter le témoignage de cette homme rare, sur ce lien ( site du musée de Laduz)   

Je me suis baissé pour ramasser des choses qui étaient par terre et sur lesquelles on allait marcher avec indifférence.
—Raymond Humbert

Pour moi la création est partout, dans l’art comme dans l’artisanat car l’art et la vie quotidienne n’ont fait qu’un pendant des siècles.  —Raymond Humbert

 

 

 

Pour découvrir ce qu’est l’art brut, je vous conseille vivement la lecture du livre de Résultat de recherche d'images pour "l'art brut découverte gallimard"Laurent Danchain, « Lart brut »,  dans la collection Découverte Gallimard. Parce que son auteur était un homme brillant, passionné par les créations singulières, et que son livre est simple, vivant, et très agréable à lire. Lire la suite