Le Château de Pierrefonds: le « Château idéal » de l’architecte visionnaire Viollet-Le-Duc…

Attirée depuis longtemps par ce site, que je devinais fabuleux, je décidais d’aller passer quelques jours dans l’Oise pour visiter le château de Pierrefonds. Très belle découverte!…

L’arrivée à Pierrefonds est un moment assez féérique. Construit en lisière de la forêt de Compiègne, l’imposante silhouette du château émerge majestueusement de la forêt lorsqu’on s’en approche… Comme un vaisseau surgissant intact du moyen-âge… Vision grandiose qui me plonge dans un émerveillement enfantin…

Il faut savoir que la première véritable forteresse, construite à la fin du 14ème siècle par Louis d’Orléans, et victime d’une histoire guerrière mouvementée, a été presque entièrement démantelée.  A la fin du 19ème siècle, il ne reste du château que des ruines, thème favori des artistes romantiques de l’époque. En 1846, suite à la découverte de sources sulfureuses à Pierrefonds, un établissement thermal et son « grand hôtel des bains » sont construits, et le lieu devient un endroit de promenade fréquent de toute la bonne société parisienne. L’empereur Napoléon III, résidant au palais de Compiègne, lui aussi très attiré par ce lieu de villégiature, décide de restaurer le château et confie tout naturellement cette mission à Viollet-Le-Duc (fascinant personnage à découvrir ou à redécouvrir…)

Tout de même!… Restauration de Carcassonne, de la basilique de Vezelay, de Notre dame de Paris… ça n’est pas rien!…  Et enfin ce château de Pierrefonds…Il y a de quoi s’émerveiller…

 

Un château que Viollet-Le-Duc a voulu restaurer dans l’esprit des bâtisseurs de cathédrales et dont il fait une vitrine des meilleurs savoirs-faire de l’époque. Dans sa volonté de nous inviter à une leçon d’architecture médiévale à ciel ouvert,  Viollet-Le-Duc ne restaure pas le château… Il le « réinvente »… dans la quintessence de l’art médiéval. Son œuvre est un véritable hommage à l’esprit français qui se perpétue à travers les époques. Par son esprit de synthèse mêlé à un imaginaire fabuleux plein de symboles, il donne à voir tous les trésors de l’architecture médiévale, mais aussi de la renaissance, particulièrement resplendissante dans la cour intérieure .

A l’intérieur, ne ratez surtout pas « le bal des gisants ». (une présentation de ce bal des gisants ici )… Les statues de personnages historiques (gisants et orants) issus d’une collections nommée « La galerie de pierre », autrefois présentée à Versailles, ont été installées ici, dans les caves du château, dans une mise en scène particulièrement réussie du groupe Skertzo. Magiquement éclairés par des lueurs colorées imitant la lumière diffuse des vitraux de cathédrales… Ils nous murmurent à l’oreille, tour à tour, des textes poétiques sur leurs souffrances, leur souvenirs d’humains, leur expérience de la mort. Cela peut paraître effrayant, mais c’est au contraire absolument magnifique. Un lieu étrange et envoûtant.

 

Enfin, j’ai eu la chance de découvrir l’exposition temporaire « La légende d’Arthur » ( au château de Pierrefonds jusqu’à la fin avril 2019),  . A travers une suite poétique et très artistique de projections d’images, de jeux d’ombres, d’effets lumineux et d’ambiances sonores étranges, l’exposition retrace l’histoire du roi Arthur, des chevaliers de la table ronde et de leur quête du Graal. Le château de Pierrefonds se révèle être l’écrin idéal de ce style d’évocation.

petite ballade dans l'oise- Pierrefonds (35).jpg

*** idéal pour une séjour solitaire en féérie arthurienne ou à deux, en amoureux…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s