Le sage dans le coeur: Un stage de « Journal créatif » animé par Anne-marie Jobin, au coeur de l’Ardèche.

En cette fin de Juin caniculaire, je me suis rendue aux « jardins intérieurs », une calme résidence au bord de l’Ardèche, tout près de Aubenas, pour suivre ce stage de journal créatif, animé par la créatrice de l’école Le jet d’Ancre  au Québec: Anne-Marie Jobin

Plus habituée à la pratique du « Art journaling » (ou journal d’artiste), et à la tenue de carnets créatifs, de carnets de voyages, etc…, dont le but est de créer des pages visuellement esthétiques et artistiques, j’étais justement curieuse de tester moi-même la différence entre les deux pratiques.

51yw-jlZltL._SX258_BO1,204,203,200_

Le nouveau journal créatif de Anne-Marie Jobinntrer une légende

« Le journal créatif est un outil d’exploration de soi qui allie avec originalité les techniques de l’écriture créative, du dessin et du collage. »* Jusque là, je ne voyais donc pas trop de différence avec les pratiques que je connaissais.Voici d’ailleurs (ici) un lien vers la page d’accueil de l’école « le jet d’Ancre », pour vous permettre de mieux appréhender en quoi consiste précisément le journal créatif…(avec notamment la présentation du livre d’Anne-Marie, « le nouveau journal créatif », aux éditions Le Jour).

Mais au fil de ce stage vraiment intéressant et riche en émotions de toutes sortes, au sein d’un groupe de femmes très différentes mais toutes bienveillantes, j’ai peu à peu identifié la différence essentielle: le journal créatif PEUT être artistique, mais pas nécessairement. J’ai également trouvé que la partie introspection prenait davantage de place que la recherche de l’esthétique. Donc, une méthode sans doute plus « thérapeutique » qu’artistique.

Pour Anne-Marie Jobin, « l’approche spontanée est l’approche de base du journal créatif. Pour que les effets bénéfiques de la pratique du journal créatif se fassent sentir, il est essentiel de travailler de façon libre et dégagée, sans jugement sur ce qui apparait sur la page. Plus votre expression sera spontanée, plus le matériel inconscient, intuitif et imaginaire aura de chance d’émerger et de révéler ses mystères et de vous guider dans votre vie »*. Il ne faut donc pas juger ce qui émerge de vos pages, mais accueillir ses créations avec curiosité et ouverture. C’est aussi une autre différence avec le journal d’artiste. Le journal créatif n’est pas destiné à être montré. C’est un outil personnel; on peut choisir de ne jamais le montrer. Et cette différence permet sans doute une plus grande liberté d’expression.

« Savoir jouer est l’un des ingrédients essentiels de l’approche spontanée. Faire les choses de manière inhabituelles, se mettre dans la peau de l’enfant créateur ou du fou, faire des collages surréalistes et utiliser sa main non dominante… et surtout, surtout, ne pas se prendre au sérieux »*.

C’est pourquoi la méthode d’Anne-Marie Jobin se base sur de nombreux exercices ludiques d’écriture, de collage et de dessin, qu’elle propose dans ses stages mais aussi dans son livre « le Nouveau journal créatif », qui est vraiment l’ouvrage indispensable pour découvrir cette pratique et ses bienfaits. Tout y est parfaitement expliqué, argumenté. C’est un livre passionnant auquel on peut se référer encore et encore, même si d’autres livres ont suivi celui-ci, c’est l’ouvrage de référence de toute la méthode du journal créatif.  cette vidéo d’Anne-Marie Jobin (sur you tube) vous permettra d’avoir une présentation plus vivante…

Voici deux extraits du livre qui me touchent particulièrement:

-« Donnez-vous du temps en solitaire. Prenez soin de vous et entourez-vous de gens qui sont bons pour vous. C’est votre façon de vous donner eau et lumière, de prendre soin de la vie qui vous est prêtée »* (J’adore cette phrase d’Anne-Marie!)

-« Le simple fait d’utiliser l’art de façon spontanée stimulera votre énergie de vie […]. Rappelez-vous que la créativité est un processus naturel qui est un lien direct avec votre vitalité. Savoir jouer, travailler spontanément et accueillir ce qui vient sans jugement sont les 3 éléments essentiels à la pratique du « journal créatif »*. (Tout est résumé dans cette phrase, non?)

J’ai surtout été ravie de rencontrer Anne-Marie Jobin, que je rêvais de rencontrer depuis l’achat de son tout premier livre dans une librairie de Montréal, il y a presque 20 ans et grâce auquel j’ai découvert avec curiosité et enthousiasme les débuts de cette pratique. Je n’ai pas été déçue par cette rencontre. Une adorable personne, simple, attachante, extrêmement bienveillante, patiente et tellement compétente…

Je suis déjà impatiente de la retrouver pour un autre stage…

*extraits tirés du livre de Anne-Marie Jobin: « Le nouveau journal créatif » aux éditions Le Jour.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s